jeudi 24 novembre 2011

De bonnes idées...

Quelle bonne idée... Mais, c'est la phase deux. La phase une étant de supprimer les subsides aux différents cultes !

De Christian Denivelle


En ces périodes d'austérité, de compressions budgétaires, j'ai une proposition a soumettre. J'appellerai cela un impot communautaire.

 Le principe, faire payer selon sa communauté religieuse les frais qui en découle en ce y compris les frais cachés comme par exemple l'entretien et la réparation des prisons, la nécessité d’utiliser des forces de l'ordre etc..

...

Donc, il reviendrait ainsi à la communauté catholique, israélite, protestante, musulmane, boudhiste, etc... De payer

 :

1-   les frais d'entretien et de restauration des lieux de culte (comme en France avec la loi 1905)


2-   Les frais de scolarité et de cantine suivant sa religion déclarée, ne sera plus toléré la préparation de nourriture halal dans tout établissement scolaire n'étant pas de foi musulmane, ne sera toléré non plus les repas casher que dans les établissements de foi israélites. Le personnel enseignant sera payé par la communauté en question et devra cependant transmettre a approbation au ministère de l'éducation l'ensemble des cours dispensé dans la traduction de la langue officielle de la région de l'établissement. Les Contrôleurs assermentés par le ministère ainsi que les traducteurs assermentés qui les accompagnent seront payés par des même communautés.


3-   Les frais d'établissements judiciaires seront payés par les communautés en proportion aux nombres de détenus. Les frais d'entretiens et de réparations seront à leurs charges, ainsi que les frais de cantine, de gardiennage etc...


4-   Les frais des magistrats, assermentés par le pouvoir législatif belge, seront répartis selon la proportionnalité des procédures judiciaires selon la communauté du délinquant et du criminel. Il en est de même pour la police judiciaire, le parquet et les avocats pro deo. Les magistrats devront rendre des comptes au peuple et a leurs représentants à chaque élection législative afin de rétablir la responsabilité d'un jugement ou d'une libération conditionnelle.


5-   Tout lieu d'enseignement qui ferait une demande communautaire en acceptera de payer les frais.

mercredi 16 novembre 2011

Miracle ! Apparition de Jésus...

Dieu est partout et il n'a pas peur d'envoyer son fils au charbon...

mardi 8 novembre 2011

C'est celui qui dit qui hait...

Je souhaite que les croyants par respect envers mon athéisme cessent de dire que dieu existe... 

C'est stupide ? 

Ok... 

Et pour l'inverse ? 

mercredi 19 octobre 2011

Chercher l'erreur

Lequel des deux à fait voeu de pauvreté ?

lundi 17 octobre 2011

Le Coran a été écrit par un rabbin

Point de vue intéressant que je trouve pertinent...

http://blog.sami-aldeeb.com/2011/10/02/video-sami-aldeeb-traduction-du-coran-par-ordre-chronologique/

Je vous invite également à visiter ce site très bien documenté :

http://blog.sami-aldeeb.com/ 

Le testament de Jean Meslier

Pour ceux que cela intéresse... 


Le testament de l'abbé Jean Meslier (1664-1729) qui peut être considéré comme le père de l'athéisme est disponible en téléchargement gratuit : 


http://classiques.uqac.ca/collection_documents/meslier_jean/testament/testament.html

lundi 5 septembre 2011

Croiquisme


Avez-vous déjà entendu parler du croiquisme ?

Ça ne mange pas de pain et ça ne coûte rien. Pourtant, cela fait du bien... C’est un peu comme reculer pour mieux sauter... Prendre de la distance vis à vis de soi-même afin d’entrer dans le champs de vision de l’autre et inversement. Le « croiquisme » est une secte qui fait de son gourou, son seul adepte. Le « croiquisme » est individuel et indivisible sans être figé dans le temps. Il ne concerne qu’un seul individu. Le « croiquisme », pour vous, c’est Vous, pour moi, c’est Moi et personne d’autre... Le « croiquisme » ne prend pas de majuscule parce que nous sommes minuscules.

Concept du CROIQUE :

Le néologisme « croique » est évidemment l'acronyme des mots « croire » et « que ». Le fait de rassembler les deux mots en un seul permet de redéfinir le mot unique.

Se savoir « croique », c’est comprendre que chacun l’est !

Le « croiquisme » est à l’humanité, ce que le Credo est aux Chrétiens.

Le « croique » est un adjectif INVARIABLE à placer devant ses convictions spirituelles, fussent-elles surnaturelles ou matérialistes. Un « croique » peut tout aussi bien être musulman, catholique, juif, bouddhiste, panthéiste, déiste, hindouiste, athée, agnostique, créationniste, rationaliste, animiste... Religieux ou… Supporteur d'un club de foot, adorateur du body building, scientifique de renom, baratineur de pacotille, chauffeur de bus, sans papier ni domicile, riche ou imbécile... Victime, coupable et juge... Etre « croique » n’est pas un jugement de valeur, uniquement un état d’esprit inhérent à notre condition d’humain.

Il n'y a pas un dieu pour tous dans le concept du « croique », ni de dieu pour personne. Ce n’est pas une révélation. Chacun a son point de vue strict et personnel.

Nos certitudes sont le fruit d’un long cheminement conscient et inconscient, ce qui nous permet d’avoir une opinion. Opinion qui peut encore évoluer au bénéfice du futur, suivant une information qui ne nous est pas encore parvenue. Qui peut prétendre, sans jamais se tromper, de quoi sera fait demain ?

Le « croique » n’affirme pas que tout le monde peut changer d’avis, mais que tout le monde en a un et que personne qui vit aujourd’hui ne peut se targuer d’avoir l’expérience du mois, de l’année, de l’éternité ou pas ; qui arrive. Tout au plus, certains « croique » prétendent qu’ils peuvent le savoir.

Au lieu d’attiser le feu nos différences, il nous est loisible de s’y réchauffer autour de ce qui nous ressemble le plus, c’est à dire, notre « croiquisme ». Chacun de nous, peu importe le lieu de notre naissance, notre parcours, notre expérience, chacun de nous croyons que...

Les trois petits points de suspension n'étant que la suite de nos différences subtiles et personnelles. Différences précieuses qui cultivent le savoir universel.

Définition du « croiquisme » :


Ils ont cru, on croit, ils vont croire. Ils en étaient certains, nous le sommes et ils le seront.

Le concept du « croique » est un des dénominateurs commun entre tous les humains de tout âge.

Le concept du « croique » n’est pas une religion, mais un préliminaire souvent nécessaire aux questions spirituelles. Être un « croique conscient », c’est avoir des certitudes, mais concevoir qu’elles appartiennent au présent, que nul ne peut dire de quoi sera fait demain, que notre avis n’est que notre avis, qu’ils n’est jamais celui d’un autre, même s’il est fort semblable.

Le « croiquisme » est un trait d’union souhaitable afin que toutes relations et échanges sur les questions spirituelles s’orientent vers la construction plutôt que la destruction. C’est un pont cherchant à joindre les deux bouts de nos différences. Le « croiquisme » est un préliminaire qui relativise notre rapport à l’autre en le rendant équitable. Un raccourci, une formule de politesse qui voudrait dire : je pense ça, mais ça n'engage que moi !
Tout comme les préliminaires lors d’une relation sexuelle, le « croiquisme » peut transformer un moment fort pénible, en un instant délectable. Métamorphoser un acte bestial en volupté, un attentat en une conversation civilisée.


Mode d’emploi pour devenir un « croique conscient » (cc) :


Tout d’abord, être un « croique conscient » ou inconscient ne relève pas d’un ordre de grandeur, uniquement d’un état d’esprit. Être « croique conscient » ne confère aucun avantage et ne fait pas de nous quelqu’un de meilleur, mais rappelle que nous sommes unique par ce que nous croyons que... En conséquence, conscient ou inconscient, nous sommes avant tout des « croique ».

Pour devenir un « croique conscient », il suffit de le décider, d’écrire son « croique » sur une étiquette * et ensuite de la ranger quelque part. Pas besoin d’une tierce personne pour valider votre « croique ». Bien sûr, cela est facultatif, bien qu’il ne soit pas dénué de sens de poser cet acte.

On peut toujours ajouter une étiquette, afin d’affiner, de peaufiner, de changer complètement son « croique », mais il serait dommageable d’en retirer une car cela s’apparenterait à occulter notre passé. In fine, la dernière étiquette serait la seule à prendre en considération, puisque c’est la seule qui se trouve en harmonie avec la conviction qui nous habite encore.

L’ensemble de nos étiquettes ou notre étiquette sera représentatif de notre parcours spirituel.

Le fait de ranger son « croique » quelque part suggère la nécessité de mettre de côté, une fois qu’on y a répondu, les grandes questions sans réponses. Dans cet ordre d’idée, on pourra se concentrer vers le questionnement somme toute moins fondamental, mais tout aussi primordial pour le bien vivre ensemble.


* L’idée d’écrire son « croique » sur une étiquette est une recommandation symbolique. Cela suppose enlever un préjugé et écrire dessus ce qu’on a jugé. Concrètement une feuille, même virtuelle, fera parfaitement l’affaire.

Différence entre le concept du « croique » et la laïcité :


La laïcité, garante de la séparation de la raison étatique et des pouvoirs religieux, est là pour vérifier, en respectant la liberté de pensée, que chaque groupement religieux est bien à sa place et qu’il n’en sort pas. Ce qui est fort bien.

Le concept du « croique » ne s’occupe pas de la notion de groupe et reste seulement dans une sphère limitée à l’individu.

La laïcité et le « croiquisme » ont cependant un point commun. Ils sont tous les deux des préfixes d’une croyance ou d’une non croyance et pas une croyance ou une non croyance à part entière.

Explication du concept du « croiquisme » par un exemple littéraire :


Dans l’Iliade et l’Odyssée d’Homère, l’auteur décrit Hélène (la femme pour qui la guerre de Troie aura lieu) comme la plus belle égérie au monde. Elle n’est point grande ou petite, grosse ou mince, blonde ou brune ; elle est juste la plus belle femme au monde. Le lecteur se l’imagine à sa façon, selon sa représentation de la féminité parfaite. Cette plus belle femme au monde est donc différente pour chacun des lecteurs, mais pourtant, elle était unique pour l’auteur.

Il en va de même pour les questions spirituelles que l’on peut se poser. Dieu existe, dieu n’existe pas, la vie après la mort, le sens de notre vie ?

Dieu existe pour celui qui s’imagine qu’il existe et il n’existe pas pour celui qui s’imagine le contraire. Chacun a sa façon d’interpréter les éléments que l’on a à disposition. Même quand on adhère à un discours religieux en particulier, on ne fait jamais que de l’interpréter à notre façon, comment pourrait-il en être autrement. Il y a toujours des points communs qui nous relient, c’est la socialité des religions, mais il y a aussi toujours des sujets de dissensions, des petits points de détails qui marquent notre différence avec le discours initiale.

Vous trouverez un “questions réponses” sur http://croique.blogspot.com/ et je vous invite à poser d’autres questions dans l’espoir d’y trouver ensemble de nouvelles réponses. Le croiquisme ne m’appartient pas. C’est à moi, c’est à vous, c’est à nous d’en décider.

Expérience à réaliser pour que le concept devienne (ou pas) une théorie :

Prennez un prêtre, un imam, un rabbin, un gourou, un astrologue, un défenseur des siences occultes et son meilleur disciple. Demandez à l’homme qui prétend détenir la vérité et de la diffuser avec justesse de définir “dieu” ou son pendant en une phrase. Assurez-vous que son disciple partage totalement le point de vue de son maître à penser. Séparez les protagonistes et demandez-leur de définir en une phrase un mot clé de la définition de dieu. Choissisez un nouveau mot clé dans cette phrase et demandez leur de le définir en une phrase... Trois quatre définitions plus tard, on s’aperceverait qu’il y a une nuance manifeste entre ce que pense le gourou et ce que pense son disciple.  Nous pouvons donc supputer que la représentation de dieu ne peut être que personnelle, que si on appronfondi deux visions qui nous semblent similaires, elle finiront par se dissocier. On pourrait même envisager que deux personnes qui participent à la même manifestation pourrait se retrouver oppossé si l’on dévellopait la raison pour laquelle elles ont manifestés.

Conclusion :
Etre un « croique conscient », c’est se focaliser d’avantage sur le vivre ensemble en préservant nos convictions, plutôt que de fantasmer sur les avantages de nos affirmations... Que les représentants des diverses religions en prennent bonnes notes... Je croique je rêve...

mardi 30 août 2011

Lettre ouverte aux musulmans créationnistes et aux producteurs du film “The Signs”




Depuis quelques jours, je reçois plusieurs mails anonymes me proposant de regarder un film “The Signs”. Un film de propagande créationniste. Pour visionner le film, voici le lien : http://www.thesigns.fr/
Si je reçois ces mails, c’est tout simplement parce que j’ai mis en ligne un site intitulé “Dieu n’existe pas”.  Lassé de répondre personnellement à ces messages, je profite de l’opportunité que nous offre" Blogger" pour publier ma réponse.  La voici :

Bonjour,
J'ai regardé ce film... Affligeants. C’est ce qu’on appelle deux heures de perdues. Le « dessin intelligent », mais comment pouvez-vous vous faire avoir avec ça ?!? Cette récupération du créationnisme évangélique par certains croyants musulmans est vraiment du racolage... De tout temps, il y a eu des prédicateurs qui détournaient les découvertes scientifiques pour leur propre chapelle et quand les découvertes allaient à l’encontre des religions, leurs auteurs étaient bien souvent mis au banc des accusés, des blasphémateurs, des suppôts de Satan... Souvenez-vous de Galilée qui remettait en cause le géocentrisme...
Mon dieu mon dieu mon dieu.... La théorie du complot athée... La bonne blague... Quand ce ne sont pas les juifs, ni les franc maçons, c’est au tour des athées d’endosser le costume du vilain comploteur... Franchement là, il faut vous réveiller !!! Je suis un athée engagé et depuis trois ans je cherche des moyens financiers pour monter un grand spectacle sur les religions d’un point de vue athée (http://issuu.com/dnep/docs/pr_sentation___dieu) et impossible de trouver les fonds nécessaire !!! Personne au gouvernement ne veut mettre un franc de subside pour un tel spectacle et aucun média n’a souhaité en parler... Alors la théorie des athées tout puissant qui dominent le monde, vous pouvez vous la foutre au c… Pour info, rendez-vous dans une librairie et faites le compte des livres pro-croyants et anti-croyants. Pour un livre anti, vous trouverez dix bouquins pro. Un autre exemple plus précis ? La BD “non de dieux” est introuvable en vitrine et difficile à trouver en rayon. Pourquoi ? Parce que les libraires et bouquinistes ont peur de représailles ou de donner l’impression de provoquer les croyants... 
Au fait, ce n’est pas par censure que ces vidéos bidons sont supprimées des « You Tube » and co... C’est tout simplement parce qu’elles sont diffamatoires, enfreignent le droit d’auteur et que des propos de scientifiques sont détournés à des fins de manipulation intellectuelle... En gros, un mec vous dit que vous êtes endoctriné, alors que c’est exactement ce qu’il essaie de faire avec vous (manifestement, cela a bien fonctionné)... Bien entendu, vous n’allez pas me croire, mais je vous assure que c’est un film de propagande.  Pour ne prendre qu’un exemple : le réalisateur du film fait passer Dawkins pour un idiot qui reste bouche bée devant les arguments tonitruants des défenseurs du dessin intelligent. Pourtant, si vous prenez la peine de lire “Pour en finir avec dieu”, vous pourrez constater qu’il démonte point par point chaque argument fallacieux des créationnistes. Allez-vous lire ce livre ? J’ai bien peur que non... Mais j’espère que oui. Je vous comprends, il est plus facile de garder ses convictions sans se casser la tête plutôt que d’assumer le fait que l’on n’est qu’un pion manipulé par des imposteurs. Vous savez, si demain je disais à mes amis que je suis dorénavant catholique ou musulman, je ne pense pas que j’en perdrais un seul. Par contre, pour un croyant déclarer qu’il ne l’est plus et c’est l’excommuniassions qui conduit peut-être à la solitude, au désarroi. Ne plus croire, c’est aussi perdre des amis et des repères.
Dans le film, les intervenants expliquent qu’il faut inévitablement une cause divine (pour avoir l’homme sur terre), mais que cette cause (dieu) ne doit pas forcement en avoir une (d’où vient dieu ?) parce que sinon on n’en fini pas… Je trouve l’argument plus que limite, mais il serait même pertinent qu’il ne prouverait pas la véracité du dieu des juifs, musulmans, catholiques ou de leurs nombreuses sous sectes. Bon, perso, appeler ce début « dieu » ou « big bang »,  je m’en contre fous. Chacun son vocabulaire… De là à imaginer que c’est le même dieu ou big bang qui parlait par la bouche de l’ange Gabriel à Mohamed, je me dis que c’est du délire total... Si pour vous le mot dieu vous renvoi à Allah, pour de nombreux scientifiques (la grande majorité des plus grands), ce même mot signifie tout autre chose. Pour beaucoup cette « chose » n’a aucune interférence avec nous, ni même conscience de notre présence et puis il y en a d’autres qui l’interprètent encore autrement parce qu’ils sont déistes, panthéistes, voir rationalistes modernes, sans oublier les agnostiques et les ignostiques comme moi-même.
L’effet papillon, la théorie du chaos. Un battement d’aile de libellule peut produire une tempête tropicale de l’autre côté de la terre. Je n’affirme pas qu’il n’y a pas eu un début, mais simplement que si début il y a, ce n’est certainement pas celui que vous imaginez et dont vous rêvez. La vie est cruelle et injuste pour beaucoup, non ? Sous quelque prétexte la mort devrait être exceptionnellement réjouissante si on fait bien ce que monsieur le curé ou l’imam nous raconte ?.... Avez-vous déjà remarqué que ce que l’on nous vend comme paradis, c’est un endroit où tous les interdits d’ici seraient possible là-bas... Tout ce qui serait impossible ici (par exemple ne plus mourir ou revoir nos proches que l’on a aimés) devient possible là-bas... Bingo, le gros lot ! Méfiez-vous des publicités trop alléchantes, elles sont souvent mensongères...
Au sujet de la science moderne qui selon le reportage est la preuve de l’existence de dieu, mais vu que la majorité de ses salauds de scientifiques étouffent l’affaire personnes ne le sait (sauf les producteurs du film, ouf, on a failli perdre ce grand savoir) ; demandez-vous combien de prix Nobel sur les dix dernières années croient en un dieu monothéiste et vous aurez une idée de ce que pensent les grands scientifiques de vos histoires à dormir debout...
Question : en quoi prouver que les athées ont tort accréditerait plus la thèse musulmane que la catholique, bouddhiste, zoroastique, pastafarienne, Zeus, apollon, Chiva et les milliers de dieux qui ont accompagnés l’humanité ? ....
Point du vue montage du film, la musique de fond tape bien dans le pathos et les images qui correspondent à chaque mot ou cliché sont vraiment plus que suggestives... Un bon film de propagande, ni plus, ni moins... 
Le passage sur Darwin est plus que pathétique.  Si les chiffres vous impressionnent, regardez cette vidéo et vous constaterez que la probabilité va et de loin au darwinisme...
http://www.youtube.com/watch?v=aG0y76PPReY
Bien à vous,

JF Jacobs

vendredi 19 août 2011

Qui veut la paix en Israël ? Pas les religieux !



J’avais deux amis. Un musulman et un juif. Je les ai écoutés me parler d’Israël et de la Palestine. Ensuite, j’ai répété les propos qui me semblaient pertinents de la part du juif au musulman et vice versa. J’ai perdu deux amis. Pas trop grave vu que c’était sur facebook.

Cela fait longtemps que je voulais écrire un billet sur la politique israélienne ou plutôt sur l’influence néfaste de la religion dans ce conflit sans fin...

Attention sujet brulant ! Faut pas dire de connerie… Risque de lynchage… Vaudrait mieux ne rien dire du tout… C’est un peu comme dieu, cela nous dépasse.

Parler du problème israélo-palestinien, c’est un peu comme jouer au ping-pong contre le mur des lamentations... Rien à gagner...

Ecrire un billet... Encore un. Un de plus qui ne nous apprend rien de nouveau, qui ne fera changer personne d’avis. Sur le sujet, les points de vues sont de toute façon “arrêtés”, “cadenassés”.

A la poubelle l’article. Moi, au lieu de la ramener, je ferais mieux de poser un acte : embarquer sur la flottille. En route pour Gaza.  Je vous passe les démarches.  “Belgium to gaza” me propose une place, mais pas sur le bateau qu’il partage avec le Canada. Non, mon destroyer peace and love sera turque ou ne sera pas. Oui, c’est bien sûr un bateau turque qu’il y a eu neuf morts lors de la première “Flottille” ! Vu que je ne compte pas m’attaquer en justice pour diffamation, on peut le dire... Je n’ai pas eu les couilles d’y aller... L’actualité nous démontra par la suite, que vu la paranoïa ambiante, je ne serais de toute façon pas allé très loin...

On a pu lire beaucoup d’articles d’intellectuels qui tentent de décrédibiliser cette “Flottille”. 


Hitchens s’interroge ou plutôt interroge les « activistes » (comme il les appelle cyniquement) sur le Hamas… Uniquement sur le Hamas… Bien sûr, on pourrait dire que le Hamas… Et puis merde… Bien que je le pense, je n’ai pas envie de l’écrire, parce que j’ai cette insidieuse sensation que je suis obligé de m’affranchir… Moi qui voulais embarquer pour dénoncer la politique de colonisation qui dure depuis 40 ans, uniquement pour ça ! Regardez une carte, c’est pourtant clair ! Il n’y a manifestement pas lieu d’en causer. Un vielle histoire qui n’intéresse plus personne. Le problème est ailleurs, alors on cherche autre part.  Personnellement, si un connard venait me dire que la maison que je paye tous les mois lui appartient parce que c’est la volonté de dieu, je serais tenté de lui donner ma version de la multiplication des pains… Dans la gueule. Mais chuuut !  C’est le Hamas le sujet et évidemment, dans l ‘écho, c’est la dénonciation de ces horribles musulmans extrémistes que l’on entend. Je suis bien conscient que les dirigeants du Hamas souhaitent l’éradication d’Israël, que c’est inacceptable, mais les dirigeants israéliens ne souhaitent-ils pas la disparition du Hamas ? Bien que le Hamas a été élu démocratiquement, sous     l‘égide de l ‘ONU, le gouvernement israélien n’accepte même pas de « reconnaître » son adversaire. Peut-on signer un accord de paix sans interlocuteur ? 

Au fait, Israël souhaite-t-il la paix ?

Et bien si l’on se pose la question à la façon d’un juif orthodoxe (pour un juif, quand on veut dire que c’est un intégriste, on dit un orthodoxe, cela passe mieux) la réponse est clairement, non ! Ce n’est pas moi que le dis, mais la thora, par la bouche de Rrav Ron CHAYA. On y reviendra.

De leur temps, suivant la légende, Moïse, Jésus et Mohamed ont déclaré que la fin des temps était proche. A travers les époques, beaucoup d’autres ont tenté leur chance à la roulette de l’apocalypse… Sans grand résultat, nous sommes là pour nous en apercevoir. Qu’en est-il aujourd’hui ? Non… Et ben si ! Avec le franc maçon tireur fou en Norvège, le séisme nucléaire au Japon, les révolutions arabes, les indignés, la crise bancaire, les catastrophes au Brésil, en Haïti, avec les oiseaux qui se ramassent à la pelle et les poissons qui font bronzette à la surface de l’eau, ils sont nombreux à se pourlécher de tout ce désordre qui est de toute évidence, le signe de la venue du Messie…

C’est reparti pour un tour et c’est à celui qui va attraper la floche des nouveaux temps messianiques… Il y en a un sur le carrousel qui est certain de se la choper. Rrav Ron CHAYA a organisé et participé à environ 120 séminaires dans le monde entier, permettant à des milliers de jeunes et moins jeunes d’accéder aux profondeurs merveilleuses de la Thora grâce à une optique scientifique et rationnelle (dixit son site http://www.leava.fr/).

En suivant ses cours (via le net), je me suis aperçu (il serait difficile de faire autrement, l’autre solution étant d’y croire) que la situation actuelle d’Israël était … Très enviable… Voir souhaitée depuis longtemps !

Comment oser écrire une connerie aussi énorme. Je cherche les procès, à créer le buzz ? On reste calme, je ne me réfère qu’à la thora et plus précisément à ses prophéties.

Pourquoi un juif non relativiste ne veut-il pas de la paix ? Parce que c’est du chaos, de la fin du monde, de l’apocalypse que viendra leur Machiah (messie). En terre sainte, plus proche ils sont d’une guerre totale et plus cela aura le reflet de la fin du monde… Mister Rrav Ron CHAYA et ses disciples voudraient pouvoir s’y mirer… Il n’y a pas de fiel dans ma bouche, d’ailleurs, je vais la fermer et lui laisser la parole :

Rrav Ron CHAYA aux sujets des prophéties, du futur d’Israël et puisqu’il ne faut pas mêler politique à la religion, sur les relations d’Israël avec l’Iran.

« … depuis environ un siècle, il y a un changement… Mais après 2000 mille ans, ont voit un retour en Israël… Alors il cite le Deutéronome : l'Éternel, ton Dieu, te prenant en pitié, mettra un terme à ton exil, et il te rassemblera du sein des peuples parmi lesquels il t'aura dispersé. Tes proscrits, fussent-ils à l'extrémité des cieux, l'Éternel, ton Dieu, te rappellerait de là, et là même il irait te reprendre.
Et il te ramènera, l'Éternel, ton Dieu, dans le pays qu'auront possédés tes pères, et tu le posséderas à ton tour; et il te rendra florissant et nombreux, plus que tes pères.

Selon lui, ces terres ont toujours été arides et aujourd’hui Israël vend ses fruits partout dans le monde… Miracle… La preuve ? il n’y a pas dans le talmud de signe plus clair de la fin des temps (http://www.leava.fr/cours-torah-judaisme/pensee-juive/506_ahmadinejad-quand-comment-pourquoi.php à 7 min 10

L’argument choc de la fin du monde, c’est qu’Israël vend des fruits !


Bon d’accord, on y croit. Il n’y a plus de doute, la fin du monde est proche. Mais pourquoi dans la douleur, la guerre, l’effroi ?

Rrav Ron CHAYA a réponse à tout et se laisse aller à la métaphore poétique :

« Le plus dur, c’est juste avant la fin (récupération au passage des martyres de la Shoa). Comme la nuit qui est la plus obscure juste avant l’aube, comme la femme enceinte qui souffre à l’accouchement et pas à la fécondation… Comme le peuple élu d’Israël qui doit accouché dans la douleur de son messie… Et de citer Isai : tous les peuples de la terre sont en querelle… N’ayez pas peur, le temps de la rédemption est arrivé. » 

Ensuite, l’interprète en prophétie devient à son tour prophète :
« Il est impossible qu’Israël n’attaque pas l’Iran »

Y a pas à dire, on est dans la merde…
Et il y en a qui aime ça…

Extrémistes à barbes aux ceintures explosives, blondinet armé jusqu’aux dents ou baratineur à peyotes, je vous le dis, votre pire ennemi, c’est vous.

L’homme : animal égocentrique incapable de trouver un compromis...

mardi 9 août 2011

Cathéchisme

Ci-dessous, un bien joli texte spontané  Bruno Jalabert : 




Quand j'avais huit ans, j'avais peur des gens. Ma maman me disait de ne pas me cacher mais moi je ne pouvais pas. J'avais peur. A chaque fois. Dès que la porte sonnait, je courrais me cacher derrière l'armoire de ma chambre. Ou dès fois quand j'avais très très peur dans le grand placard de la chambre de mes parents. Et j'attendais. Dans le noir je récitais toutes les prières que j'avais apprises au catéchisme. Enfin surtout celle que je connaissais le mieux. Notre père qui êtes aux cieux. Notre père qui êtes aux cieux faites que votre volonté soit faite. Je fermais les yeux et je serrais les poings et je récitais fort dans ma tête le notre père qui êtes aux cieux jusqu'à ce que sa volonté soit faite. Quand je n'entendais plus ma maman m'appeler pour que je vienne dire bonjour je savais que sa volonté avait été faite. Et je disais merci mon dieu. Et je faisais encore une prière. Parce que au catéchisme tout ce que j'aimais c'était les prières qu'on disait au début, au milieu et puis à la fin. J'aimais pas quand on discutait sur nous et qu'il fallait faire le jeu de la vérité, des trucs qu'on avait fait dans la semaine et toujours dire ce qui était bien et ce qui était mal. Et j'avais peur que dieu là-haut , et le curé ou la dame qui faisait le curé y voit quand je disais pas la vérité. Le pire c'était quand c'était ma maman qui faisait le curé. Le jeudi quand on avait pas classe, à la maison, avec tous les copains et les copines. Dans la salle à manger, elle avait mis une nappe blanche et il fallait faire le jeu de la vérité avec Laurent, Philippe, Claire, Nathalie, Vincent, André. ça c'était le pire. Parce que ma maman elle savait bien comment elle était la vérité mais elle faisait exprès de tout le temps m'interroger parce qu' elle voulait  que je sois un modèle pour les autres.






Pour retrouver d'autres textes de Bruno Jalabert, je vous invite à découvrir son blog : http://brunojalabert.over-blog.com/

jeudi 4 août 2011

Le vilain raciste



C'est l'histoire d'un entraîneur de foot. Lors d’une joute internationale contre un club anglais, il demande à l’arbitre qui siffle tout en faveur des anglais s’il n’a pas des origines anglaises. 


Le parquet fédéral requiert seps journées de suspension pour... propos raciste. 


Est-ce une injure de dire à quelqu’un qu’il est anglais ? 


Remplacer le mot "anglais" par le mot "juif" et cette fiction absurde fini dans la masse média...


Voir l'article : http://www.rtbf.be/sport/football/belgique/jupilerproleague/detail_mathijssen-je-ne-suis-pas-raciste?id=6545443

samedi 23 juillet 2011

Le point commun entre les fondamentalistes, ce sont les morts



Et on va encore entendre :




" Ce n'est pas la religion qui est néfaste, mais c'est ce qu'en font les hommes..." 




Bull shit ! 




Mais bon dieu de bon sang, c'est l'homme qui a créé la religion, pas l'inverse !!!! 




Des morts, en veux-tu en voilà : 

http://www.letelegramme.com/ig/generales/france-monde/europe/attentats-d-oslo-un-fondamentaliste-chretien-auteur-du-carnage-23-07-2011-1378803.php

dimanche 10 juillet 2011

Entre la religion et les champis, j'ai choisi...





Commencez par hacher dans une verre une portion de champi mexicain et hawaiien. Mélangez avec du jus d'orange à pulpe. boire le tout en cul sec et attendez une petite demi-heure... 


Bon voyage. 


Petit conseil : ne sortez pas de chez vous.


Souvent, quand je raconte l'excellent souvenir et l'enrichissement spirituel que m'a apporté ces expériences que je considère, moi l'athée, comme mystiques, je passe pour un débile irresponsable...


Bien heureux d'avoir lu cette article :  http://www.slate.fr/lien/40853/champignons-hallucinogenes-sante




Cela ne m'a pas rendu débile d'être irresponsable ;-)

mercredi 6 juillet 2011

Le bouddhisme, ce n'est pas mieux !







"L’attirance pour une femme vient surtout

De la pensée que son corps est pur

Mais il n’y a rien de pur

Dans le corps d’une femme

De même qu’un vase décoré rempli d’ordures

Peut plaire aux idiots

De même l’ignorant, l’insensé

Et le mondain désirent les femmes

La cité abjecte du corps

Avec ses trous excrétant les éléments,

Est appelée par les stupides

Un objet de plaisir".


Dalaï-Lama, "Comme la lumière avec la flamme"

dimanche 6 février 2011

Tariq Ramadam ment !

Tariq Ramadam, on l'aime ou l'on ne l'aime pas. Rares sont ceux qu'il indiffère...

Il parle bien le Tariq, il faut le reconnaître. Pas de quoi l'interdire de le faire, mais il est bon de savoir qui l'on écoute.

Tariq, on peut le voir sur un plateau de télévision et penser "j'adhère à ce qu'il dit" ou "pas", ensuite chacun change de chaîne et pense à autre chose et personne ne peut être taxé de danger pour la laïcité.

En suivant le lien ci-dessous, vous pourrez écouter le reportage audio de Caroline Fourest, ensuite, on peut toujours penser "j'adhère aux idées et à la méthodologie de Tariq Ramadam" ou "je n'y adhère pas". 
Cependant, la première option fait de vous un danger potentiel de mes/nos valeurs laïques.

mercredi 19 janvier 2011

Les accommodements (dé)raisonnables


LA vérité, personne ne la détient, cela se saurait... Jusque là, j'espère que nous sommes d'accord.

Non ? Vous savez ce qu'il va se passer le week-end prochain ? Vous avez bien de la chance et n'oubliez pas de jouer au tirage de la super cagnotte du samedi. Des masses de personnes bien pensantes pour nous jurer mordicus de quoi sera fait notre mort et pas une capable de nous filer les bons numéros du lotto...

Pourquoi partir du principe que certain croit détenir la Vérité et en conséquence qu'il faille adopter, accommoder des lois pour leur permettre de vivre plus facilement leur foi ? Comment, dans un souci d'égalité alors bien légitime, assurer la facilité religieuse à toutes les croyances et à tous les croyants ? La laïcité doit-elle s'occuper de ça ou plutôt être la garante qu'il n'y ait pas d'immixtion entre les différentes croyances et la raison étatique ?

Si vous n'êtes plus d'accord, ce n'est pas grave, mais parlons-en...

Ben voilà, ces accommodements raisonnables sont vraiment n'importe quoi ! Si j'ai un problème avec les religions ? Evidemment que j'ai un problème avec ce baratin à trois balles : comment peut-on croire au vingt-et-unième siècles qu'il y a un grand barbu dans le ciel qui va nous gronder si on n'est pas soumis à lui... Ah oui, pardon. Depuis que la formule ne passe plus même chez les plus crédules, il fallait en changer. Maintenant le refrain entonné est celui des valeurs morales, des religions d'amour et de tolérance...

Et puis ces Assises de l'Interculturalité sont vraiment d'une hypocrisie crasse. En adoptant cette attitude d'offrir des « extras » à la liberté d'exercer sa religion même sous l'égide de l'état (en se demandant bien pourquoi), elles ne font le jeu que de celles qui en demandent « plus ». Un exemple de minorité religieuse bafouée ? Les gourous africains ! Pour ceux qui habitent à Bruxelles, vous avez sans doute déjà reçu dans votre boite aux lettres un petit papier avec un court texte qui vous promet réussite dans le couple, gain d'argent, accès au bonheur and Co... Balivernes ? off course, mais à mon sens, ce n'est pas plus gros que de promettre la vie éternelle une fois qu'on est hors-service !!!! Ces gourous sont parfois mis en prison pour extorsion d'argent, mais qu'est-ce qui nous prouve que c'est la cupidité qui les pousse et non leur foi ? Lui au moins, son prosélytisme qui se traduit par des photocopies A4 noir et blanc découpées en six morceaux identiques, il les paye de sa poche... Ce qui n'est pas le cas des autres culs bénis...

Quand finira-t-on par comprendre qu'une grande partie des évêques, imams et autres guides spirituels n'ont peur que d'une seule chose : perdre leur boulot, pouvoir, autorité... L'amour de dieu, ils s'en branlent et ce n'est pas mon problème tant qu'ils ne demandent pas une dérogation pour le faire en public... Ici en Belgique, au lieu de trouver des accommodements, on ferait mieux de supprimer les subventions aux cultes... (Petite digression due à l'actualité : Pour cela il faudrait avoir un gouvernement... Si on pouvait geler le salaire(s) des tous les politiciens, ils trouveraient vite un accord...)

Au lieu d'accommodements de l'état, il en faudrait de l'église. A Bruxelles, les propriétaires d'immeubles inhabités ont été sommés de remettre en état et de louer leur bien. Pourquoi ne pas demander aux instances catholiques d'en faire de même en Belgique avec leurs églises désertes ? Et si une petite vieille qui pourrait être ma grand-mère si elle était encore en vie, risque d'être désorientée dans ses habitudes paroissiales par la transformation de son église en hôtel, salle de fêtes, de concert, de mariage, il n'y a pas de soucis à se faire. On peut compter sur les valeurs morales, sur la charité chrétienne pour qu'un de ses frères de foi vienne la chercher et la reconduire en voiture électrique offerte par le clergé à ceux qui veulent aider leur prochain.

Il suffit de lire un traité d'histoire des religions pour se rendre compte des tenants et aboutissants des croyances, de leurs diversités au fil du temps et de leurs ressemblances en certains points. Pourtant, rare sont les personnes qui prennent à la lettre la bible ou le coran s'ils n'ont pas été préalablement formatés pour les cautionner... Depuis toujours, les diverses croyances ont dû s'adapter à l'évolution des civilisations et pas le contraire... Celles qui ne l'ont pas fait, ont disparu. Ce n'est pas à l'état neutre ou laïque de faire des concessions de cet ordre.

En tant qu'athée endurci, je doute qu'il y ait encore un ecclésiastique qui est rémunéré pour cela qui croit toujours au dieu monothéiste sans l'avoir mijoté à sa sauce... Tout au plus, il croit encore à la nécessitée de leur religion... On peut le comprendre, c'est leur gagne-pain, leur salut...

JF Jacobs 

jeudi 6 janvier 2011

Zeitgeist

En lien, la vidéo Zeitgeist


http://www.dailymotion.com/video/x4jhkg_zeitgeist_news


Version complète sous-titrée en français et ci-dessous le commentaire de l'auteur D.M. Murdock (Acharya S.) suite à la polémique de ses révélations. 


http://www.wat.tv/video/reponse-zeitgeist-religion-2016b_2igh5_.html