jeudi 22 juillet 2010

Réaction à l'article de Raphaël Confiant


Réaction à l'article :

http://www.montraykreyol.org/spip.php?article3944

Non, tous les occidentaux ne cautionnent pas le capitalisme à outrance ;

Oui, ils sont nombreux ceux qui s’offusquent de la médiatisation de la femme–objet, des abus de pouvoir, du copinage. Regardez le nombre d’associations diverses qui s’occupent des diverses injustices qui ont la dent dure… C’est bien de parler du droit de vote des femmes, mais ouvrons un peu notre lorgnette… Les homosexuels, ici, ne se font plus pendre... Ce n’est juste qu’un exemple, pas un détail…

Pourquoi mettre tous les occidentaux (en lisant entre les lignes, de souche) dans le même panier de raciste infréquentable imbu de leur propre personne ? En vous lisant, ils pourraient vous renvoyer à la pêche aux stéréotypes, à l’hameçon anti-blanc qui n’a pas de problèmes de fric… Comme si la vie n’était pas difficile pour tout le monde… Bien qu’elle le soit plus pour certain.

Revenons aux leurres qui nous occupent : la mode (ou le mode) burqa…

On peut tout à fait être contre l’exploitation de la femme et contre le port de la burqa. Sans vouloir manquer de respect à personnes, lors d’une visite à Nice, j’ai constaté que la majorité des hommes avaient les cheveux blancs et la majorité des femmes, les cheveux blonds. Pourquoi ? Parce qu’elles sont soumissent à de vieux porcs libidineux ou parce qu’elles ont décidé “de ne pas se faire chier dans la vie” et qu’il y a des mecs qui « s’en foutent qu’on les aime pour leur fric »... L’histoire se répète inlassablement à tous les âges, pour toutes les religions, à toutes les époques... La prostitution, le sexisme ne sont pas une invention malfaisante des occidentaux, ce discours pue le ranci de la sensation qui veut avant tout dégouter… Ce discours n’est pas l’œuvre d’un poète, mais de celui d’un polémiste…

Les femmes n’en sont pas les seules victimes... Comme je le disais dans l’avant-propos, entre la lapidation et la pendaison, mon cœur balance. Je suis contre la burqa, mais j’avoue que si les femmes voulaient se promener en ces temps chaud dans la tenue d‘Eve, je serais certainement pour... Bien que... Une jolie jupe rehaussée d’un chemisier légèrement moulant et échancré sont à mes yeux bien plus sexy... Sacrilège... Ne venez pas crier au diable... Ne soyons pas hypocrite, ce démon-là est notre meilleur ami... Et que celui qui détourne le regard devant la beauté d’une femme aille se faire pendre... Pour de bon…

Non, pas la burqa, non. Ne serais-ce que pour un argument pratique. Mettez-vous un bonnet jusqu’au coup pour entrer dans une banque et les flics vont vite débarquer. Vous aurez beau leur expliquer que vous êtes un adepte du bonnet jusqu’au coup en soumission à votre dieu, vous finirez par en prendre pour votre grade d’avoir foutu les jetons à tout le monde...

« … Moi, mon dieu m’oblige à me déplacer avec une tente de 3 M sur 3. Très pratique pour les concerts, on peut même inviter des potes gratos... »

Quand on rentre dans une banque, on sourit à l’employé... C’est plus convivial...

La burqa est aussi de mauvais gout. Oui, de mauvais gout. De celui qui ne passe pas. Des musulmanes opprimées sont obligées de la porter (alors que même avec une vision religieuse, le coran ne parle que d’un voile sur les épaules) et des musulmanes vivant en démocratie ont comme réponse de vouloir obliger les autorités à être libre de la porter....

Si cette phrase n’est pas assez claire, voici un exemple qui ne manquera pas de l’être :

Que les juifs qui veulent revendiquer leur judaïsme portent partout dans le monde l’étoile jaune…

Que le pédéraste porte le triangle rose…

Que le monde entier continue à se stigmatiser…

Pour que l’on forme enfin une seule et unique plaie…

Que l’on disparaisse, puisqu’on ne peut s’adapter.

mercredi 14 juillet 2010

Suis-je raciste ?

Suis-je raciste parce que je suis contre le port de la burqa ?!? Selon Amnesty, oui...

Ben merde alors...

J'en reste coi...

Quoi ?


http://www.lefigaro.fr/flash-actu/2010/07/13/97001-20100713FILWWW00555-burqa-amnesty-condamne-le-vote.php